Découverte de l'arc japonais

Le 21/05/2017
Le Minihic sur Rance
Le Minihic sur Rance
Le Minihic sur Rance
Le Minihic sur Rance

Des origines…

Arme de chasse et de guerre, l’arc joua un rôle central au sein des armées du pays du Soleil levant à partir du XIème siècle. Paré d’une forte valeur symbolique, il fait partie de l’équipement du Bushi (samouraï) comme le sabre ou la lance. Le tir à l’arc fait partie des sept arts étudiés par les guerriers.Sous l’influence de diverses philosophies (taoïste, shintoïste, bouddhiste), l’ancienne technique guerrière – Kyujutsu – s’est imprégnée de nouveaux concepts, s’est pacifié et a donné naissance au Kyudo (Voie de l’Arc).

De nos jours

Dans cette discipline, la posture correcte permet le tir juste. La gestuelle harmonieuse et précise donne lieu progressivement à un travail corporel approfondi : prise de conscience globale puis spécifique de la musculature et de l’ossature. Il mobilise la concentration mais aussi la détente, le contrôle du souffle et de l’énergie. En développant la patience et l’attention, on ne peut que progresser.

Dans le tir à l’arc japonais, la cible n’est pas le but principal : c’est un travail sur soi-même en recherchant la beauté du tir et du geste par la perfection de la technique et la sincérité de l’état d’esprit.

C’est pourquoi on peut commencer la pratique de l’arc jeune ou adulte et la continuer jusqu’à l’âge le plus avancé.